Ultimate magazine theme for WordPress.

Questions à se poser avant de subir la médecine esthétique

50

Comment être sûr de la qualité du résultat ?

Pour aboutir à un résultat de qualité, tout d’abord il faut que le chirurgien esthétique collecte les informations nécessaires suite à un entretien avec le patient pour bien évaluer ses besoins afin de réaliser une correction harmonieuse. Si le patient n’est pas arrivé chez lui sur une recommandation, il est préféré de jauger les patientes qui sortent de son cabinet ou allez consulter son site pour s’assurer de ses compétences. Le premier contact établi avec lui est primordial pour évaluer sa perception de l’esthétique. Il doit déjà demander le patient pour quelle raison il est venu et quels sont ses objectifs de l’intervention, et non décider autoritairement à sa place de ce dont il a besoin. Il mettra ensuite en place un plan de traitement, comprenant peut-être plusieurs gestes si nécessaire, mais chaque mot qu’il emploie compte. S’il lui parle de retouches subtiles, d’effet bonne mine, de résultat progressif, etc., c’est très bon signe.

Vaccin anti-Covid et injections : Compatibilité ?

L’injection du vaccin anti-covid peut avoir quelques effets secondaires. Des gonflements du visage sont apparus pour des patients ayant reçu une injection produit de comblement, ils ont reçu des vaccins Pfizer et Moderna. Mais il n’y a pas assez de données à l’heure actuelle pour permettre aux sociétés savantes d’émettre des recommandations précises sur le délai qui s’impose entre vaccination ARNm et injection de filler. Il faut mettre l’accent sur le fait que les patients doivent être informés du risque, même si le taux est faible et il est rare d’apparaitre. Le bon sens veut ensuite que l’on espace vaccin et injection de filler de dix à quinze jours, car, dans la littérature, les effets secondaires se manifestent en général dans la semaine. En cas de problème, contacter immédiatement le médecin qui prescrira, après avoir éliminé l’acide hyaluronique avec une injection ciblée de hyaluronidase, un traitement par voie générale à base de corticoïdes pendant une semaine. Les mêmes précautions doivent être prises pour tout produit de comblement et les fils tenseurs. En revanche, aucun souci avec le Botox, qui est un médicament.

Les injections d’acide hyaluronique permettent-elles d’éviter le lifting ?

Dans nos jours on trouve que l’acide hyaluronique est utilisé pour plusieurs fonctions et non uniquement pour cacher les rides, aussi il permet de donner du volume et de reformer un visage. On peut remarquer également une augmentation des demandes des clients âgés entre 25 et 40 ans pour injecter les lèvres. Revenons à répondre à la question principale : Non les injections n’évitent pas le lifting, car elles n’évitent pas le relâchement cutané. En revanche, elles peuvent le retarder de cinq ou dix ans, en améliorant la qualité de la peau et en remplissant les zones de creux du visage.

Peut-on encourager les ados pour les soins esthétiques ?

Dans le cas on trouve un/une ado rêve d’une intervention esthétique, c’est qu’elle ressent un besoin. Dans cette situation le médecin esthétique doit évaluer si cette demande est réaliste ou non et de lui expliquer les traitements et tout le processus attendu de l’intervention réparatrice. Il doit lui donner pour décider, dans les alentours de quinze jours de réflexion. Un délai aussi long n’est pas obligatoire, mais à cet âge, on prend toutes les précautions.

Leave A Reply

Your email address will not be published.