Ultimate magazine theme for WordPress.

Quel est le but de la psychologie cognitive et comment elle fonctionne ?

27

La psychologie cognitive s’intéresse principalement au processus de la pensée. Comment un être humain assimile-t-il les informations du monde qui l’entoure, puis organise-t-il ces informations en pensées cohérentes ? Cet article vous explique ce qu’est la psychologie cognitive, comment elle fonctionne et pourquoi elle est importante.

Section 1 : L’objectif de la psychologie cognitive est de comprendre comment les gens acquièrent, traitent et stockent les informations.

La psychologie cognitive est une discipline scientifique qui s’intéresse à l’étude de la cognition, ou des processus mentaux. C’est une branche de la psychologie et des sciences cognitives, qui recoupe des disciplines telles que la neuropsychologie et la psychologie computationnelle. Les psychologues cognitifs cherchent à comprendre comment les gens acquièrent, traitent, stockent et récupèrent les informations.

Les psychologues cognitifs étudient les processus de pensée internes liés à la perception (fonction cognitive), à l’utilisation du langage (fonction langagière), à la mémoire, à la résolution de problèmes, au raisonnement et à la représentation mentale.

L’objectif de la psychologie cognitive est de comprendre comment les gens acquièrent des connaissances par l’expérience, traitent ces connaissances acquises, les stockent, les récupèrent en cas de besoin, résolvent des problèmes par un raisonnement basé sur les connaissances stockées, prennent des décisions basées sur ce qu’ils savent à un moment donné, utilisent le langage de manière efficace lorsqu’ils communiquent avec d’autres personnes, formulent de nouveaux concepts basés sur des concepts appris avant eux, etc.

Section 2 : On peut répondre à la question de savoir comment l’information est traitée en examinant une liste d’étapes.

Comme vous pouvez le constater dans la liste ci-dessus, le traitement de l’information est un processus en plusieurs étapes. La première étape est l’encodage. L’encodage consiste à recevoir des informations sensorielles et à les convertir en une forme qui peut être traitée par le cerveau. Ensuite, l’information doit être stockée de manière à pouvoir être récupérée ultérieurement.

Enfin, lorsque nous voulons retrouver nos souvenirs (qu’ils soient conscients ou non), nous les extrayons de leurs emplacements de stockage et les ramenons à la conscience par des processus tels que la reconnaissance, le rappel et l’association avec d’autres souvenirs.

Bien entendu, ce modèle n’est pas parfait ; de nombreux facteurs influent sur la manière dont nous encodons, stockons et récupérons les informations dans notre cerveau. Ces facteurs incluent l’âge (les adultes plus âgés ont tendance à avoir des systèmes de mémoire moins efficaces que les jeunes adultes), le sexe (les femmes ont tendance à être plus performantes que les hommes dans les tâches impliquant une mémoire verbale).

Section 3 : Une étape traite d’un aspect du traitement.

Le processus de la thérapie cognitive comporte au total 12 étapes, chacune correspondant à un aspect différent du traitement. Par exemple, l’étape 1 se concentre sur la reconnaissance des pensées automatiques et la manière dont elles influencent votre humeur, tandis que l’étape 2 traite de la modification des schémas de pensée négatifs.

Section 4 : Pour étudier la psychologie cognitive, les psychologues cognitivistes utilisent des expériences et des observations.

Les psychologues cognitifs utilisent des expériences et des observations pour étudier la cognition. Les résultats de ces études permettent aux psychologues cognitifs de comprendre comment les humains apprennent, se souviennent, pensent, ressentent et se comportent.

Les expériences permettent aux chercheurs de tester des hypothèses. Une hypothèse est une explication possible d’un phénomène qui peut être testée en recueillant des données par l’observation ou l’expérimentation. Par exemple, si vous voulez savoir pourquoi les gens s’endorment en conduisant la nuit (comme ils le font), vous pouvez supposer que c’est parce qu’ils ont sommeil à cause de leur rythme circadien qui n’est pas synchronisé avec l’heure tardive.

Cette hypothèse pourrait ensuite être vérifiée en observant les personnes qui s’endorment en conduisant la nuit (qui peuvent souffrir de troubles du rythme circadien) et en les comparant à celles qui ne s’endorment pas lorsque le soleil est encore levé (qui ne souffrent probablement pas de troubles du rythme circadien).

Les observations sont également des outils importants pour les psychologues cognitifs ; cependant, contrairement à une expérience où les chercheurs manipulent activement une variable afin d’observer ses effets sur une ou plusieurs autres variables, les observations peuvent être occasionnelles ou structurées selon les informations que vous souhaitez obtenir de vos sujets/participants/observateurs/etc. ».

Section 5 : La méthode expérimentale en psychologie cognitive implique la manipulation d’une variable indépendante qui affecte une variable dépendante.

Dans la méthode expérimentale, vous manipulez une variable indépendante – une variable manipulée par le chercheur – et mesurez son effet sur une variable dépendante. La variable indépendante est généralement quelque chose qui peut être modifié ou contrôlé (comme les instructions), tandis que la variable dépendante est quelque chose qui change en fonction de la façon dont vous la manipulez (comme la performance). En psychologie cognitive, cet exemple serait celui de deux groupes – un groupe recevant certaines instructions et un autre groupe recevant des instructions différentes – dont on mesurerait ensuite les performances.

Section 6 : Pour étudier la façon dont les gens traitent l’information, les chercheurs essaient de prédire comment les gens réagiraient dans une expérience qui teste leur hypothèse.

L’un des objectifs les plus importants de la psychologie cognitive est d’étudier comment les gens traitent l’information. Pour ce faire, les chercheurs testent souvent des hypothèses sur la façon dont les gens réagissent dans des expériences, puis comparent leurs résultats avec ce qui se passe dans des situations réelles.

L’objectif de la psychologie cognitive est de comprendre comment les humains traitent l’information, notamment les stimuli visuels et auditifs. Les chercheurs tentent également de comprendre comment les humains réagissent dans des conditions naturelles, par exemple lorsqu’ils conduisent ou utilisent un ordinateur.

Section 7 : Les expériences de psychologie cognitive vont de l’étude de la perception sensorielle à l’apprentissage et à la mémoire.

La psychologie cognitive est un domaine de recherche au sein du champ de la psychologie. Les psychologues cognitifs étudient la façon dont les gens pensent et se comportent. Les psychologues cognitifs s’intéressent à tous les aspects du comportement humain, tels que le langage, la mémoire, la perception, l’attention et les capacités de réflexion. Ces chercheurs ont souvent recours à des expériences pour étudier l’esprit au travail.

La psychologie cognitive est une branche des sciences cognitives qui se concentre sur l’étude des processus mentaux tels que la mémoire et la capacité à résoudre des problèmes. Elle étudie également la manière dont les humains communiquent entre eux en utilisant le langage ou les gestes par exemple.

Section 8 : En plus des expériences, les psychologues cognitifs peuvent observer le comportement humain dans des conditions naturelles.

En plus des expériences, les psychologues cognitifs peuvent observer le comportement humain dans des conditions naturelles. En laboratoire, ils étudient les réponses des gens à des stimuli dans des situations contrôlées. Par exemple, un expérimentateur peut demander à un groupe de personnes de terminer un jeu de mots tout en surveillant leurs mouvements oculaires.

Il mesure également le temps nécessaire à chaque personne pour terminer chaque niveau du jeu et compare ces résultats à ceux d’autres joueurs dans des jeux similaires. Un observateur sur le terrain peut observer les conducteurs aux feux rouges ou voir à quelle vitesse les gens marchent dans un terminal d’aéroport à différentes heures du jour et de la nuit (pour voir si la foule a quelque chose à voir avec le fait que les gens bougent plus lentement).

L’observation ne se limite pas au travail en laboratoire ; les chercheurs utilisent souvent des techniques d’observation en dehors des laboratoires également. Par exemple, les enseignants peuvent mesurer le temps que les élèves consacrent à des tâches telles que l’écoute pendant les discussions en classe ou la réalisation des devoirs en étant attentifs au lieu de se fier uniquement à des dossiers écrits à partir desquels les enseignants créent des notes basées sur des estimations plutôt que sur des preuves physiques réelles issues d’expériences de la vie réelle. »

À retenir : Comprendre les différentes étapes du traitement de l’information peut vous aider à mieux comprendre la formation de la mémoire ainsi que le comportement humain.

Chaque étape du traitement de l’information est liée à un type spécifique de mémoire et de comportement humain. La première étape, la mémoire sensorielle, est liée à la mémoire à court terme ou de travail. La mémoire sensorielle nous permet d’assimiler et de stocker de petites quantités d’informations que nous pouvons utiliser pour des tâches immédiates.

La deuxième étape, le registre sensoriel (également appelé mémoire iconique), ne dure qu’un dixième de seconde et vous aide à vous souvenir de ce qui vient de se passer dans un événement ou une situation. C’est comme si vous preniez une photo avec votre esprit : vous ne voyez pas tout d’un coup, mais plutôt par morceaux, au fil du temps, lorsque vous y repensez plus tard.

La troisième étape, la mémoire échoïque (également appelée acoustique), dure environ 2 à 4 secondes après avoir entendu quelque chose de nouveau ou vu une nouvelle image ; elle nous aide à traiter des informations plus complexes, telles que des mots ou des images, d’un seul coup et non progressivement.

Leave A Reply

Your email address will not be published.