Ultimate magazine theme for WordPress.

Médecine et chirurgie esthétique durant le Covid-19

47

Après l’apparition de la pandémie de Covid-19 et le changement de la situation sanitaire générale dans le monde entier, on constate que certaines activités sont impactées par les effets de cette pandémie, les diktats de la beauté amplifiés par les réseaux sociaux dopent la demande de l’écosystème anti-âge.

L’esthétique est de plus demandée après le Covid-19

Dans cette période qu’on est en train de traverser, de nouvelles tendances ont fait leur apparition, pour donner des nouveaux ordre les priorités de chacun entre nous. Et pour beaucoup d’entre nous met son bien-être dans la tête de la liste. Pour la majorité des cas, on peut réduire ce phénomène par une envie d’améliorer son image physique et apparaitre avec un aspect attractif. L’effet miroir des webcams a aussi contribué à pousser plus d’un à faire plus attention aux imperfections de son apparence avec le désir de les gommer. ‘’Le Zoom-face Envy’’, ainsi qualifié, ce phénomène a suscité depuis la sortie du confinement plus de recours à la médecine et à la chirurgie esthétique.

Ce secteur, malgré la crise économique a connu une augmentation importante en relation avec la demande et ces chiffres sont à l’échelle mondiale. Dans certains cas on trouve que certains praticiens refusent d’effectuer des chirurgies longues, et par contre la courbe ascendante du marché mondial de la demande de ces interventions. Dans cette période où la distanciation sociale est de rigueur, c’est de l’avis de certains patients, le moment pour sauter le pas sans se faire remarquer. Et les conditions de prise en charge instaurées depuis le déconfinement n’en découragent pas beaucoup.

Les nouvelles mesures pour la chirurgie esthétique

Pour garder les patients protégés et prendre soin de leur santé, on trouve de nouvelles mesures sont mises en place de médecine et de chirurgie esthétique, sur recommandations des sociétés internationales de chirurgie esthétique. Il est noté que toutes les personnes affectées de pathologies associées ne sont pas prises en charge. En outre, il est demandé aux patients avant toute opération un test PCR, un scanner thoracique et un bilan sanguin complet, ainsi que la signature d’un consentement éclairé.

La pandémie du Covid-19 a impliqué de novelle règles et son apparition a mené à quelques changements dans le monde entier au niveau de la manière d’effectuer une chirurgie esthétique. La demande des adeptes à l’esthétique connait une grande hausse ces dernières années et elle relève d’une clientèle semblable à celle d’avant la pandémie. Elle provient aussi d’une catégorie sociale de plus en plus jeune en raison de l’effet des réseaux sociaux. Seul fait remarqué dans cette période, les personnes travaillant dans les secteurs touchés par la crise, sont celles apparemment qui ont freiné leur demande. Mais il n’est pas rare de voir des personnes se défaire d’objets de valeur pour sauter le pas de la chirurgie esthétique, avance un professionnel. A propos les opérations les plus demandée depuis la pandémie, on trouve les procédures les moins invasives, ne nécessitant pas de passage au bloc opératoire comme les injections de botox ou d’acide hyaluronique sont les plus nombreuses. Beaucoup de patients tendent aussi à profiter de cette période de distanciation pour demander plusieurs opérations lourdes. Le timing est choisi dans cette période de réclusion forcée. C’est aussi un moyen pour garder le moral et se préparer à la reprise de la vie sociale.

Leave A Reply

Your email address will not be published.