Ultimate magazine theme for WordPress.

La chirurgie du cancer du sein et la reconstruction mammaire

50

Le cancer du sein est le type de le plus fréquent chez les femmes. Dans la majorité des cas, la chirurgie est la première solution que les femmes touchées par cancer du sein y pensent. Elle permet d’ôter la tumeur cancéreuse et peut être associée à : une chimiothérapie (un traitement chimique qui vise à détruire les cellules cancéreuses), une radiothérapie ou encore un traitement local par rayonnement et une hormonothérapie (un traitement médicamenteux hormonal).

Tumorectomie et mastectomie

Avec l’évolution de la technologie et avec l’aide de l’imagerie (surtout la mammographie) ainsi qu’aux biopsies pratiquées par le radiologue, le diagnostic et les caractéristiques de la tumeur sont bien détectés avant de subir l’intervention. La patiente est alors informée en amont de l’acte chirurgical qui lui sera pratiqué. Cette décision aura été validée lors d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP).

Si on a détecté un cas de tumorectomie, la patiente va subir une élimination du ganglion sentinelle. Cette technique va permettre d’éviter le curage axillaire si le ganglion en question est indemne. La tumorectomie est ensuite pratiquée soit en regard de la tumeur, soit à distance dans un endroit plus visible, avec un respect des zones de sécurité carcinologique. Cette intervention est le plus souvent pratiquée en ambulatoire.

La chirurgie réparatrice

La reconstruction mammaire est la solution ultime pour les patientes touchées du cancer du sein. Cette technique compte sur la reconstruction du sein, surtout suite à une chirurgie de mastectomie. La reconstruction mammaire n’est pas obligatoire, mais il est connu qu’elle est bénéfique d’un point de vue psychologique pour celles qui souhaitent retrouver l’intégrité de leur image corporelle.

La technique de la reconstruction mammaire immédiate n’est pas recommandée à toutes les patientes. Elle est dédiée si on est dans le cas où aucun traitement anticancéreux n’est nécessaire après la chirurgie.

Les différents types de chirurgie réparatrice

On peut trouver différentes techniques et interventions des seins pour établir les reconstruire, le choix de la technique à utiliser se fait en fonction de la morphologie de chaque femme.

  • La reconstruction par prothèse mammaire : elle est proposée lorsque la peau du sein est suffisamment épaisse pour protéger l’implant.
  • La reconstruction mammaire par muscle grand dorsal : cette technique permet un résultat naturel et fiable. Le chirurgien prélève de la peau au niveau du dos (avec le muscle grand dorsal et la graisse correspondante) afin de remodeler la poitrine. Le problème est la rançon cicatricielle au niveau du dos.
  • La reconstruction du sein par lambeau DIEP : ce processus de reconstruction mammaire se réalise grâce à la peau et à la graisse située sous le nombril. « Cette technique s’adresse aux femmes qui présentent un excès de peau et de graisse au niveau de l’abdomen, elle doit être réalisée dans des centres spécialisés car ce type de reconstruction repose sur des techniques microchirurgicales.
  • La reconstruction mammaire par injection de graisse autologue ou lipofilling de la poitrine : une technique qui consiste à « remodeler la poitrine grâce aux amas graisseux de la patiente tels que les surplus graisseux au niveau des flancs ou de la culotte de cheval.
Leave A Reply

Your email address will not be published.