Ultimate magazine theme for WordPress.

Greffe de graisse et lifting du visage : Une belle association

74

Source : https://pixabay.com/fr/photos/femme-visage-portrait-maquette-2303361/

Le vieillissement du visage est un processus dynamique qui implique des changements dans toutes les couches du visage.
Certes, la peau perd de son élasticité, mais la perte de volume à la surface des structures osseuses, des coussinets graisseux et des muscles faciaux est tout aussi importante.
La gravité tire tout vers le bas, ce qui se traduit par des plis et des bajoues qui sont un signe révélateur du vieillissement.
C’est pourquoi la greffe de graisse peut être une partie essentielle d’un lifting du visage

Les évolutions de l’opération du lifting du visage

Il y a plusieurs décennies, la chirurgie du lifting ne s’attaquait qu’à la peau relâchée.
Les chirurgiens pratiquaient des incisions, retiraient l’excès de peau et tiraient sur la peau restante pour la resserrer avant de suturer les incisions.
Avec l’évolution des techniques de lifting, les chirurgiens plasticiens se sont davantage concentrés sur le soulèvement et le repositionnement des tissus et des muscles, puis sur le redrapage soigneux de la peau.
Cette technique permet d’obtenir des résultats plus naturels et d’éviter l’aspect visage cartonné qui caractérise les liftings faciaux classiques.

Le placement méticuleux des incisions près des oreilles, associé à une technique habile qui évite de trop tirer sur la peau, garantit des cicatrices pratiquement invisibles.
Vous avez peut-être entendu parler des mini-liftings ou des liftings « à cicatrices courtes », mais aucune de ces techniques ne permet au chirurgien de s’attaquer aux bajoues, à la peau lâche du cou ou aux plis nasogéniens.

Quel est l’intérêt de la greffe de graisse ?

Même si le soulèvement et le repositionnement des tissus et des muscles sous-jacents donnent de bien meilleurs résultats que les liftings purement cutanés, cette technique ne traite pas la perte de volume liée à l’âge.

Cette perte de volume profonde entraîne un affaissement des couches plus superficielles de la peau, des muscles et des tissus conjonctifs vers le bas (conséquence de la gravité) et vers le centre du visage, ce qui provoque les plis et les bajoues que l’on commence à voir sur notre visage quand on avance en âge.

La greffe de graisse ou lipofilling offre une solution durable, en restaurant le volume autour des yeux, de la bouche et des tempes pour redonner au visage la forme en V qui est universellement associée à une jeunesse attrayante.

Aujourd’hui les patients ne souhaitent pas que le lifting les fasse ressembler à quelqu’un qu’ils n’ont jamais été.
Ils souhaitent juste que la peau de leur visage paraisse plus fraiche et moins marquée par le temps.

Des résultats plus naturels

Grâce à la greffe de graisse, les résultats paraissent plus naturels que jamais. La greffe de graisse est désormais une technique couramment utilisée par les chirurgiens plasticiens en Turquie qui pratiquent tout type de chirurgie de rajeunissement du visage.

Une enquête aléatoire menée il y a quelques années auprès des membres d’une société internationale de chirurgie plastique a révélé que 85 % des chirurgiens utilisaient la greffe de graisse pour les patients ayant subi un lifting facial.

L’une des principales localisations d’injection de graisse était la zone des joues (malaires), où les greffes de graisse sont utilisées pour contrer le dégonflement lié à l’âge afin de donner un aspect plus plein et plus arrondi aux joues.

La zone située sous les paupières inférieures et les plis nasogéniens entre le nez et les coins de la bouche sont également des sites courants de greffe de graisse.

Comment fonctionne le lipofilling ?

Le processus de greffe de graisse (lipofilling) comprend trois étapes :

<ul>

<li>Le prélèvement de la graisse par liposuccion </li>
<li> Purification de la graisse dans une centrifugeuse </li>
<li> Injection de la graisse purifiée pour restaurer les volumes du visage </li>
</ul>

En général, la graisse est prélevée sur l’abdomen, les cuisses ou les fesses pour être transférée.

Toutes les cellules graisseuses ne survivent pas au processus de transfert, c’est pourquoi on injecte un peu plus que nécessaire pour avoir suffisamment de volume pour produire les résultats souhaités.

Cela signifie que certains patients remarqueront que leur visage est très plein pendant la convalescence. C’est normal, car les cellules graisseuses s’intègrent aux tissus environnants.

Leave A Reply

Your email address will not be published.